La Démarche

Thierry Gras a toujours été sensible à l’environnement, à l’équité homme-femme. Il crée en 2015 la licence de marque Hairdresser Fair for family pour promouvoir auprès des salons une politique de tarifs équitables.

Mon logo Coiffeurs Justes I Le cheveu, nouvelle ressource territoriale

Conscient de l’impact de son métier sur l’environnement, Thierry décide de créer également l’association Coiffeurs Justes afin de s’occuper du principal déchet de tout coiffeur en Provence Verte, en France, en Europe et dans le monde entier, LE CHEVEU. Représentant 50% des déchets d’un salon de coiffure, le cheveu, matière organique, possède aussi des atouts pour d’autres secteurs. Afin de valoriser cela, à travers l’association Coiffeurs Justes, Thierry se documente et arrive au constat de l’utilité de mettre en place un modèle économique autours de différents acteurs locaux permettant la valorisation de ce déchet. Le projet avançant, l’association Coiffeurs Justes a besoin de s’entourer d’experts et de partenaires locaux pour sensibiliser les professionnels de la coiffure, les populations du territoire, les entreprises de recyclage, les futurs bénéficiaires de ce déchet recyclé. Pour cela nous mettons en place différentes actions et sollicitons aujourd’hui votre coopération dans ce projet.

L’association Coiffeurs Justes né en Provence Verte. Située à Brignoles, elle s’inscrit dans son territoire par sa collaboration avec des acteurs locaux mais aussi dans une idée de développement durable du territoire. Aujourd’hui, plus que jamais, nous devons tous prendre conscience de l’impactde nos actions sur notre territoire. L’association Coiffeurs Justes permet à tous les acteurs du monde de la coiffure de s’inscrire dans une démarche de développement durable respectueuse de l’environnement et de son territoire.

L’association Coiffeurs Justes, développe des partenariats avec des acteurs du territoire :

Le Sived,

SITTOMAT,

La Chambre d’Agriculture du Var,

Plusieurs mairies et élus locaux,

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Var,

La Banque,

Le Comptable,

Territoires Branding,

Ecole de coiffures,

Adhérents de l’association Coiffeurs Justes.

Avec la loi du 15 juillet 1975, le décret sur les emballages du 1er avril 1992, la circulaire Voynet de 1998 sur la valorisation des déchets, le Grenelle de l’environnement en 2007 et le programme national de prévention des déchets 2014-2020, l’écologie et le développement durable sont au centre du quotidien des citoyens, des élus, des collectivités et des entreprises.

Le déchet est défini par l’Etat comme étant “tout résidu d’un processus de production, de transformation ou d’utilisation, toute substance, matériau, produit, ou plus généralement tout bien nuisible abandonné, ou que son détenteur destine à l’abandon”. Il donne aussi la responsabilité aux collectivités locales de gérer l’élimination des déchets ménagers produits par leurs administrés.

Le cheveu, matière organique, s’inclut dans cette définition sans pour autant avoir été jusqu’à présent réellement pris en compte par les différents acteurs du recyclage. L’objectif principal de l’association Coiffeurs Justes est donc de faire progresser les pratiques de développement durable des coiffeurs par la récolte et le traitement du cheveu. A ce jour le cheveu représente 50% des déchets d’un salon de coiffure. L’association Coiffeurs Justes souhaite développer des études visant à déterminer les différentes voies de recyclage du cheveu.

La mise en place d’une étude sur le territoire afin de définir clairement le contexte actuel en matière de recyclage du cheveu. Les étapes clés de cette étude sont les suivants :

– Collecter et transporter le cheveu, analyser et répertorier les processus existants en matière de recyclage sur le territoire et voir la possibilité d’adaptation au cheveu.

– Valoriser et stocker, analyser les possibilités de valorisation et stockage de cette matière organique sur le territoire.

– Le recyclage, évaluer les différents procédés de recyclage selon la réutilisation du cheveu (agriculture, bâtiment, dépollution).

– La valorisation énergétique, quantifier cette matière organique sur le territoire et estimer sa valeur ajoutée en terme de ressource.

Parallèlement à ces objectifs, l’association Coiffeurs Justes doit mettre en place une action globale de communication et de sensibilisation auprès de différents publics :

– communication et sensibilisation auprès des élus locaux (maires, élus territoriaux, collectivités) ;

– communication et sensibilisation auprès des professionnels (professionnels du recyclage, professionnels et futurs professionnels de la coiffure, ainsi que tous les professionnels qui pourraient utiliser le cheveu une fois recyclé) ;

– communication et sensibilisation auprès des citoyens (habitants du territoire de tout âge et de toute génération).

Ces actions de communication doivent être menées en parallèle pour permettre à l’association Coiffeurs Justes de partager son idée et de créer une dynamique autour d’une idée fédératrice et équitable.

Grâce à la réalisation de l’étude, l’association Coiffeurs Justes pourra déterminer un modèle économique lié aux différents acteurs locaux en matière de recyclage du cheveu. Le principal résultat attendu est la mise en place à long terme d’une équipe impliquée dans la prévention, la sensibilisation et le recyclage du cheveu sur le territoire de la Provence Verte Sainte-Baume.

Ce modèle économique pourra également être développé sur d’autres territoires européens.

Création d’une animation

Découvrez le story Board du Projet Coiffeurs Justes, expliquant le déroulement de la démarche, de la collecte a l’utilisation finale …